En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour bénéficier d'une navigation optimale et d'offres personnalisées. En savoir plus.

Boeing : pas de fin de crise en vue

24, Janv, 2020
Boieng le constructeur américain traverse une crise

Pour Boeing, 2019 aura sans doute été la pire année de toute son histoire. L'entreprise connaît une crise profonde après deux crashs. Les dégâts financiers sont déjà énormes, sans parler des dégâts en terme d'image de la marque. C'est à la mi-décembre que la 5e audition de la commission des transports saisie des crashs des 2 Boeing 737 Max s'est tenue devant la Chambre des représentants des États-Unis. L'un des principaux témoins était le nouveau chef de l'Administration fédérale de l'aviation des États-Unis (FAA). Selon Stephen Dickson, il y a peu d'espoir que le 737 Max puisse à nouveau voler à court terme. Le patron de Boeing, quant à lui, est aujourd'hui démissionnaire. Suite à la crise Boeing, la production du Boeing 737 Max est suspendue depuis janvier.

Boeing a-t-il privilégié le profit au détriment de la sécurité ?

Les 10 000 employés de l'usine Boeing de Renton, dans l'État de Washington, vont être redéployés sur d'autres sites de production. Les conséquences de la crise Boeing sur l'emploi risquent d'être catastrophiques, d'autant que la perte d'image est majeure. L'entreprise, comme l'ont clairement montré les auditions du Congrès, a mis davantage l'accent sur le profit que sur la sécurité dans la production du Boeing 737 Max.

L'un des principaux témoins est l'ancien directeur de Boeing, Ed Pierson. Il était responsable des processus de production lors de la construction du 737 Max. La production de Boeing étant passée de 47 à 52 avions, les processus de travail sont rapidement, selon ce témoin, devenus incontrôlables. Ses collègues ont été débordés et surchargés de travail. Des pièces étaient livrées trop tard ou endommagées.

 Les plaintes s'accumulent dans la crise Boeing

En dépit des mises en garde de Pierson, le 737 Max a continué à voler. Un premier, puis un second avion s'écrasent. Aujourd'hui, Boeing est poursuivi en justice par les parents des victimes, en dépit d'une tentative pour rendre les pilotes responsables. L'enquête sur les causes de l'accident n'est pas encore terminée. Mais on sait déjà qu'une série de dysfonctionnements ont conduit au crash ayant fait 346 morts : de fausses données livrées par les capteurs, ainsi que des erreurs de logiciel. Les pilotes n'étaient pas préparés à ce type de difficultés.

Bien que ces problèmes aient, semble-t-il, été résolus entre temps, la FAA a chargé l'ancien pilote de Delta Airlines, Dickson, de tester le 737 avant de le laisser voler à nouveau. L'institution américaine est largement critiquée, pour avoir fait preuve de laxisme à l'encontre de Boeing. En particulier, la FAA est accusée de ne pas avoir réagi assez rapidement, en révoquant le permis de voler du 737 Max après le premier crash.

Une crise fatale à l'avionneur ?

La crise coûte cher à Boeing : selon une estimation du prestataire de services financiers J.P. Morgan, plus d'un milliard de dollars pour chaque mois où le 737 Max ne vole pas. Certains clients se sont retirés, d'autres demandent une compensation. Le 737 Max a été le modèle d'avion le plus réussi de Boeing pendant des décennies. 2020 montrera si Boeing aura la capacité de rebondir.

  1. Les enjeux de la privatisation du groupe ADP
  2. Les 10 plus beaux aéroports du monde
  3. S'organiser pour son voyage en 10 étapes

Je réserve mon voiturier !

Renseignez votre email pour en profiter