Confinés ? Profitez-en pour voyager !

09, Avr, 2020

Avec le confinement, les envies de voir de nouveaux horizons se font forcément plus pressantes. Paysages sublimes du bout du monde ou plongées studieuses dans les plus célèbres musées : Ector vous présente sa sélection de films, livres et visites virtuelles pour vous évader en toute sécurité. Bon voyage !

Le 7ème art au service des routards

Lawrence d’Arabie (David Lean, 1962) 

Des paysages désertiques à couper le souffle, un contexte historique passionnant, la réalisation exceptionnelle de David Lean et le regard bleu azur de Peter O’Toole… Et si cette période de confinement était l’occasion rêvée pour (re)découvrir ce chef d’oeuvre du cinéma ? Film récompensé à l’époque par deux oscars en 1963 (pour le meilleur film et le meilleur réalisateur), Lawrence d’Arabie retrace l’épopée d’un jeune officier anglais, pendant la première Guerre Mondiale, chargé d’enquêter sur les révoltes arabes contre l’occupant turc alors allié de l’Allemagne. Une magnifique chevauchée à travers de sublimes panoramas, pour un voyage de 3h40 tout de même. Cela tombe bien : ce n’est pas le temps qui manque en ce moment.

Into the Wild (Sean Penn, 2008)

Les affres de la première Guerre Mondiale laissent vos ados insensibles ? Ils se laisseront sans doute séduire par ce road-movie émouvant et poétique, librement inspiré d’une histoire vraie et réalisé par Sean Penn. Le film retrace le voyage initiatique d’un jeune diplômé américain promis à un brillant avenir qui décide de prendre la route et de laisser derrière lui la vie confortable -  mais convenue - qui s’offre à lui. Des rivières tumultueuses du Colorado à l’immensité de l’Alaska, en passant par les gorges arides du Grand Canyon, notre héros fera des rencontres qui marqueront son aventure aux allures de voyage initiatique. Une ode à la liberté et aux grands espaces avec, en filigrane, une réflexion sur le sens de notre existence et de notre place dans la société. Sublime.

Out of Africa (Sydney Pollack, 1986)

Lorsque Karen, jeune aristocrate danoise, part s’installer au Kenya afin de s’y marier, elle ne s’attendait pas à tomber amoureuse d’un chasseur bourru campé par Robert Redford... et de l’Afrique. Que l’on ne s’y trompe pas cependant : c’est bien cette histoire d’amour romanesque entre deux êtres que tout oppose qui sert d’écrin aux splendides paysages africains et non l’inverse. Réalisé de main de maître par Sidney Pollack, récompensé aux Césars, aux Oscars et aux Golden Globes, Out of Africa confinerait presque au documentaire tant il laisse la beauté des panoramas et de la faune qui défile  sous nos yeux ébahis parler pour eux. Porté, pour ne rien gâcher, par la sublime bande-son de john Barry (la fameuse scène de la balade en avion…), ce film sentimental restera avant tout un immense cri d’amour à la nature sauvage.

Le voyage pour seule couverture

Papillon (Henri Charrière, 1969)

Avant d’être un célèbre film porté par Steve Mc Queen et Dustin Hoffman, Papillon est un roman autobiographique écrit par Henri Charrière et racontant la rocambolesque évasion de ce dernier du bagne de Guyane. Connaissant, à sa sortie, un succès fulgurant autant qu’une importante polémique sur la véracité des faits relatés, le livre n’en demeure pas moins l’itinéraire passionnant d’un personnage haut en couleur, de la Guyane au Venezuela, et une irrépressible invitation au voyage et à la liberté.

L'Abyssin (Jean-Christophe Ruffin, 1997)

Fresque historique ? Livre de cape et d’épée ? Roman d’aventure ? L’abyssin de Jean-Christophe Ruffin est probablement un peu des trois à la fois. Ce qui est sûr, c’est que l’oeuvre, auréolée du Goncourt 1997, est un formidable périple, des déserts brûlants d’Égypte jusqu’aux montagnes d’Abyssinie en passant par la cour de Versailles du roi Louis XIV. Contant les aventures d’un jeune médecin propulsé ambassadeur auprès du Négus, le mythique empereur d’Éthiopie, le livre est en plus un formidable pamphlet contre l’intolérance et l’obscurantisme. 

La Panthère des Neiges (Sylvain Tesson, 2019)

Voyageur infatigable, Sylvain Tesson et son équipe - dont son ami Vincent Munier, photographe animalier - nous emmène ici sur les hauts plateaux du Tibet sur les traces de l’un des animaux les plus rares au monde : la panthère des neiges. De cette expérience unique, où l’homme tapi dans cet environnement hostile, silencieux, observateur du monde animal qui l’entoure, ressort un magnifique plaidoyer pour la nature ainsi qu’une profonde réflexion sur notre société. Intimement liée à la disparition de sa mère - ce qui marquera son récit - cette aventure sur les traces d’un animal quasi-chimérique est un enchantement pour tous les amoureux des grands espaces.

Le virtuel pour un émerveillement bien réel 


Il n’y a pas que les livres et le cinéma pour voyager depuis son salon ! Et les nouvelles technologies permettent désormais des visites virtuelles pour une expérience saisissante. Pour les amateurs de musée, Google permet de flâner dans les allées du MOMA de New York, du Quai d’orsay à Paris ou encore du musée Van Gogh à Amsterdam. Pour ceux qui désirent fouler (virtuellement) le sol de l’une des sept merveilles du monde, embarquement immédiat pour la mythique cité du Machu Picchu ou encore le légendaire temple du Taj Mahal. Les férus d’archéologie ne seront pas oubliés puisqu’ils peuvent également se laisser aller dans une fascinante immersion dans les couloirs des grottes de Lascaux. Suivez le guide !

  1. Les films tournés à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle
  2. Les voitures mythiques du cinéma
  3. Voyager avec un enfant

Je réserve mon voiturier !

Renseignez votre email pour en profiter